« Avis et test du « AMINO MAXX » de
Chez BMXX »


Cette semaine encore un nouveau test pour vous faire plaisir et vous
partager notre avis sur des produits que nous propose d’essayer des grandes
marques de compléments alimentaires !

L’entreprise « BMXX » nous a fait
plaisir, en nous offrant l’honneur de tester plusieurs produits.

Cet article sera dédié au supplément «AMINO MAXX»,
qui est une matrice d’acides aminés assez complète,
destinée à la récupération et l’anabolisme musculaire.

Voici le lien vers le site de la marque : http://bmxx-sports.com/

Lien vers la page Facebook du vendeur en France : https://www.facebook.com/BodyMaXXnutrition/

Voyons ce que « AMINO MAXX » nous réserve :

 

Comme l’indique l’emballage du produit, c’est
une matrix (mélange) d’acides aminés qui ont chacun tous une fonction
particulière au niveau de l’organisme mais qui fonctionnent tous en synergie
pour profiter au maximum des propriétés de ce supplément. Voici quelques effets
de ces acides aminés en quelques lignes :

 

·         L-Leucine :

 

          Optimise
la récupération musculaire

          Protège
les tissus musculaires du catabolisme lié à l’effort

          Prévient
la perte musculaire lors de régime hypocalorique

          Augmente
la production de l’hormone de croissance

          Aide
à maintenir un niveau de testostérone correct chez l’homme

          Améliore
la disponibilité des nutriments pour les cellules musculaires

Les sources alimentaires en leucine sont principalement issues des aliments riches
en protéines de qualité comme la viande de bœuf, le poisson, les œufs, le lait,
les haricots, la levure, le riz complet, et le maïs.

 

NB :
La leucine joue un rôle aussi très important dans l’activation du
complexe « « mTOR 1 », une enzyme protidique qui fonctionne
comme l’intégrateur des signaux de disponibilité des nutriments, d’énergie et
potentiel d’action particulièrement au niveau des muscles squelettiques en plus
d’avoir un contrôle la biosynthèse des protéines. Ce complexe rentre donc
dans le métabolisme de l’anabolisme musculaire à grande échelle.

 

 

·         L-Isoleucine :

 

          Permettre
aux muscles de récupérer après un effort physique

          Maintenir
la condition physique des muscles

          Améliorer
le métabolisme énergétique lors d’un effort

          Favorise
également le transport des globules rouges et de l’oxygène jusqu’aux cellules

          Possède
une action sur le contrôle du taux de glycémie plasmatique

 

On trouve l’isoleucine dans la plupart des aliments, notamment dans la
viande, le poisson et les produits laitiers.

 

·         L-Valine :




 

          Améliore
le métabolisme énergétique lors d’un effort

          Optimise
la récupération après l’effort

          Participe
au bon fonctionnement du système nerveux

          Participe
à la réparation des tissus (anabolisme)

 

On trouve la valine dans la farine de soja, le poisson, la viande, le
fromage blanc, les céréales, les champignons, les arachides et les légumes.

 

NB : Sachez que la Leucine est un
redoutable anabolisant musculaire quand il est couplé à la L-Isoleucine et à la
L-Valine. Ce sont des acides aminés ramifiés que l’on retrouve souvent dans la
supplémentation sous le therme BCAA (Branched Chain Amino Acid).

 

Cette fameuse chaîne ramifiée
est représentée par la liaison de ces fameux 3 acides aminés, dites acides
aminés essentiels car notre organisme ne peut les synthétiser seul. Notre corps
les fabrique à partir des protéines que nous ingérons.

Nous tenons à rappeler
que les protéines sont faites à partir de centaines d’acides aminés liés entre
eux. Il n’y a pas que les BCAA dans ces chaînes, mais bien d’autres nombreux
autres acides aminés.

 

Si vous souhaitez avoir plus d’information sur les BCAA et comment les utiliser
au mieux pour la récupération et pour la prise de muscle, cliquez sur le lien suivant :

Les BCAA, entre mythe et réalité…

 

 

·         L-Citrulline DL-Malate :

 

C’est un acide
aminé non essentiel (c’est-à-dire que le corps fabrique sans l’aide
l’alimentation) dont les sources principales, sont la pomme, la pastèque et le
melon.

 

Ses rôles :

 

          Influence la production d’oxyde nitrique

          Augmente les niveaux d’arginine plasmatique,
un précurseur de l’oxyde nitrique

          Améliore l’oxygénation des muscles

          Améliore l’apport des nutriments aux muscles

          Lutte contre production d’acide lactique en
trop grande quantité

          Réduit la production d’ammoniaque lié à la
digestion des protéines

          Favorise la reformation du glycogène

          Lutte contre la fatigue liée à l’effort

          Réduit les inflammations musculaires lié à
l’acide lactique

          Augmente le taux de Bicarbonate plasmatique
pour réguler l’équilibre acidobasique

          Potentialise l’action des BCAA

 




 

En mai 2010, une étude scientifique à révéler
qu’à l’aide d’une seule dose de malate de citrulline à hauteur de 8 gr par
jour, des pratiquants de musculation ont pu faire 53% de plus de répétitions au
développé-couché que ceux ayant pris un placebo. Et en plus, ils ont notifié profiter
d’une réduction de 40% de leurs douleurs musculaires lors des 24 à 48 heures qui
suivirent l’entraînement.

 

Les français ont récemment démontré lors
d’une expérience que la prise de malate de citrulline réduit la sensation de
fatigue durant l’effort, en plus d’augmenter la production d’ATP à 34 % de plus
que sans ce supplément. Ils ont calculé aussi 20 % d’amélioration de la récupération
de phosphocréatine après l’exercice.

 

Enfin sachez que l’alliance L-Citrulline
DL-Malate et BCAA, améliore la synthèse protidique et l’anabolisme musculaire.
En plus, il travaille ensemble pour que l’hormone de croissance se manifeste de
façon plus importante après l’exercice. Cette dernière s’explique par un taux
plasmatique

 

 Références :

 

http://ajpendo.physiology.org/content/259/3/E437.short

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/598363

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1930358

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20386132

http://bjsm.bmj.com/content/36/4/282

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20499249

 

·         Taurine :

 

          Améliore l’excitation nervo-musculaire

          Améliore l’excitation nervo-cardiaque

          Améliore la digestion des aliments et
particulièrement les lipides

          Améliore l’utilisation de l’oxygène par les
cellules

          Renforce la contractilité cardiaque

          Améliore la structure des acides biliaires
(digestion des lipides)

          Fait baisser le taux de mauvais cholestérol (LDL-cholestérol)

          Régule la tension cardiaque

 

Notre organisme fabrique la L-Taurine à partir de la dégradation de la
cystéine et de la méthionine.

La taurine a une grande capacité à stabiliser
l’équilibre des liquides cyto-cellulaire de par son effet anti-oxydant
puissant. Mais de par sa constitution moléculaire, elle représente 50 % des
réserves en acides aminés du cœur.

Et pour cause, elle a une action
antiarythmique ainsi qu’un effet inotrope sur le muscle cardiaque.

 

·         L-Glutamine :

 

La L-glutamine est l’acide aminé libre le
plus abondant du sang humain. Elle a un rôle important en tant que constituant
des protéines et dans le métabolisme de l’azote (formation de l’ammoniac et de
l’acide glutamique)
. Bien que cet acide aminé ne soit pas « essentiel », on a
vu qu’il diminuait pendant l’effort, car le corps n’a plus le temps de
renouveler ses stocks assez rapidement.

 

          Joue un rôle dans le maintien de l’immunité
intestinale

          Améliore la cicatrisation des entérocytes

          Améliore la solidité du « ciment
intercellulaire » du tissu intestinal

          Diminue la fatigue chronique liée à des efforts
prolongés ou dans des situations de surentraînement

          Diminue les crampes musculaires chez les
personnes âgées

          Permet une meilleure récupération lors
d’efforts physiques importants

          Participe à la reconstruction du tissu
musculaire endommagé

          Amélioration de l’équilibre azoté

 

NB : L’apport de BCAA combinés à la glutamine
renforce l’efficacité de l’immunité générale.

 

·         L-Arginine :

 

L’Arginine un acide aminé semi-essentiel.

 

          Améliore la vasodilatation des vaisseaux
sanguins

          Aide à réduire l’hypertension artérielle

          Intervient dans le renforcement du système
immunitaire

          Favorise la libido

          Améliorerait la cicatrisation

          Améliorent le brûlage des graisses (utilise
en période de sèche)

          Agit comme un précurseur du monoxyde d’azote
(NO)

          Peut favoriser la baisse du mauvais
cholestérol

          A démontrer des capacités à renforcer la
pousse des cheveux

          Elle réduirait la résistance à l’insuline et
améliorerait la vie des diabétiques de type 2

          Améliore le sommeil

          Booste la formation du collagène osseux

          Améliore la réponse endocrine de nombreuses
hormones.

          Stimule la croissance musculaire via
l’augmentation de la production d’hormone de croissance

 

 

Une étude effectuée en 2002 soumet qu’un
manque en arginine peut être à l’origine de l’ostéoporose, surtout
chez les femmes à partir de la ménopause.

 

NB : vitamine B9 + L’arginine = Protège
du cœur contre les maladies cardio-vasculaires.

 

·         Bêta-alanine :

 

La
bêta-alanine est un dérivé de
l’alpha-alanine. La bêta-alanine
est transformée en
carnosine
qui a une action directe sur la production de l’acide lactique en ralentissant
cette dernière.

 

          Aide
à produire un effort musculaire supplémentaire

          Améliore
l’endurance musculaire

          Favorise
le développement de la masse maigre

          Améliore le
métabolisme de l’énergie. Notamment la formation d’ATP (Adénosine
Tri-Phosphate), molécule d’énergie indispensable

          Améliore le
métabolisme des graisses

 

 

Sources:

 

Williams, J.Z., Abumrad, N. & Barbul, A. (2002) Effect of a Specialized Amino Acid Mixture on Human Collagen
Deposition
, Annals of Surgery, Volume 236, issue 3, (pp. 369 – 375)

 

Lavie, L., Hafetz, A., Luboshitzky, R. & Lavie, P. (2003) Plasma levels of nitric oxide and L-arginine in sleep apnea
patients
, Journal of Molecular Neuroscience, Volume 21, issue 1,
(pp. 57-63)

 

Merimee, T.J., Lillicrap, D.A. & Rabinowitz, D. (1965) Effect of arginine on serum-levels of human growth-hormone Lancet,
Volume 2, issue 7414, (pp. 668-670)

 

Wu, G.A.B., Meininger, C.J., Knabe, D.A., Baze, F.W.A. & Rhoads,
J.M. (2000) Arginine nutrition in development, health and
disease
, Current Opinion in Clinical Nutrition & Metabolic
Care, Volume 3, issue 1, (pp. 59-66)

 

Piatti, P.M., Monti, L.D., Valsecchi, G., Magni, F., Setola, E.,
Marchesi, F., Galli-Kienle, M., Pozza, G. & Alberti, K.G.M.M. (2001) Long-term oral L-arginine administration improves peripheral and
hepatic insulin sensitivity in type 2 diabetic patients,
 Diabetes
Care, Volume 24, issue 5, (pp. 875-880)

 

Ammann, P., Laib, A., Bonjour, J.-P., Meyer, J. M., Rüegsegger, P. &
Rizzoli, R. (2002) Dietary essential aminoacid
supplements increase the bone strength by influencing bone mass & bone
microarchitecture in an isocaloric low-protein diet
, Journal of
Bone and Mineral Research, Volume 17, issue 7, (pp.1264-1272)

 

·         EFFETS SECONDAIRES « AMINO
MAXX » :

 

La Bêta-alanine
peut provoquer des picotements désagréables sur le visage et/ou l’ensemble du
corps. Pas d’inquiétude, ce n’est pas dangereux pour la santé

 

  • Comment l’utiliser selon «
    BMXX » ?

Se servir 1 scoops (15 gr) avec 250 ml d’eau dans un shaker.

Une seule fois par jour maximum après l’entrainement

Après 12 semaines d’utilisation, s’arrêter au moins pendant 2 semaines

Avec 400 gr de produits vous avez 27 services. Donc une durée d’utilisation
estimée à 27 jours.

 

  • Ingrédients
    et valeurs nutritionnelles :

Ingrédient

Pour 100g

Pour une dose : (15g)

L-Leucine

19 400 mg

2 910 mg

L-Isoleucine

9 700 mg

1 455 mg

L-Valine

9 700 mg

1 455 mg

Bêta alanine

14 550 mg

100 mg

L-citrulline
DL-Malate

12 130 mg

1 820 mg

Taurine

12 130 mg

1 820 mg

L-Glutamine

9 700 mg

1 455 mg

L-Arginine

9 700 mg

1 455 mg

 

 

Valeurs nutritionnelles

/100gr

/dose (15 gr)

Energie

347 kcal

52 kcal

1 475 kj

217 kj

Protéine (sur matière sèche)

85 gr

13 gr

Glucides

< 0.5 gr

< 0.075 gr

Dont sucre

< 0.1 gr

< 0.015 gr

Gras

0 gr

0 gr

Dont saturés

0 gr

0 gr

Fibres

< 0.5 gr

< 0.015 gr

Sel

0,01 gr

0.0015 gr

 

Autres ingrédients :

Acide citrique,
arôme, édulcorants (sucralose), des agents anti-agglomérants (dioxyde de
silicone) et des colorants (anthocyanine et carmine)

·         Information
importante :

 

Ce produit peut avoir été en contact avec des
aliments allergènes tels que :

 

          Lait, Soja, Œufs, Noix

 

Ne prenez pas ce produit si vous êtes à risque.

 

Ce produit est certifié par le label HACCP,
le label ISO et sans GMP

 

  • Avantage(s) du produit :

 

          File un sacré coup de fouet si utilisé juste
avant l’entrainement

          File aussi un sacré coup de fouet si utilisé
en intra training

          Très utile en cas de baisse d’énergie
récurrente

          Pas mal pour lutter contre le catabolisme
musculaire

          Intéressant pour accélérer la récupération

          Convient largement pour augmenter
l’anabolisme musculaire

          Soutient intéressant pour la production de
testostérone et la production d’hormone de croissance

 

  • Défaut(s) :

 

          Le goût peut surprendre si on a les papilles
très affinées

          Si on n’a pas l’habitude des coups de fouet, on
peut se faire surprendre et avoir des sensations vraiment désagréables. Mais on
finit par s’y habituer à force. Ceci est dû à la bêta-alanine.

          La dose sur l’emballage est faussée. Ce n’est
pas 10,3 gr par « cup », c’est 15 gr.

 

 

  • Mon essai perso :

 

J’ai testé « AMINO MAXX » pendant 7 jours avant de
commencer la rédaction de cet article.

 

Sur l’emballage, il conseillait de prendre
une dose mélangée à de l’eau juste après l’entrainement. Personnellement, j’ai
suivi ces recommandations les 3 premiers jours et à la vue des ingrédients
comme la bêta alanine, la L-citrulline DL-MALATE, la taurine et la L-Arginine.

J’ai trouvé ça plus intéressant de le prendre
avant entrainement pour retrouver un peu d’énergie et je l’ai même pris
quelques fois en intra training, et « AMINO MAXX » s’est montré aussi
efficace même pour la « post-récupération ».

Ensuite rien ne vous empêche de suivre les
recommandations de BMXX.

 

Une dose de 15 gr avant l’entrainement ou
pendant l’entrainement, pour ma part c’était vraiment pas mal. Une bonne
congestion, de l’énergie à revendre et légère augmentation des performances. Je
pense même que mon « body fat » et la rétention d’eau sous-cutanée,
avaient légèrement chutés sur la fin de semaine mais difficile sans mesure
précise, d’exprimer clairement cette impression. Je me suis surtout fié au
miroir.

Petite astuce pour augmenter encore plus l’efficacité de votre entrainement : 

Une scoop de « AMINO MAXX » + 30 gr de maltodextrine + 5 gr de créatine.

 

·         Que conclure du produit AMINO MAXX ?

 

Un produit que j’ai rapidement adopté et mis
en place dans mon alimentation au quotidien.
Le goût mélange de baie me plaisait vraiment et Il fonctionne bien en
tant que « booster d’énergie ». Une dosette 20 min avant le training et
c’est partie ! j’ai essayé aussi de le prendre en milieu de d’entrainement
pour un « coup de fouet » et le produit s’est montré à la hauteur.

 

En tant que professionnel de la diététique,
je me permets de dire que ce produit convient aux sportifs qui manquent un peu
d’énergie à l’entrainement ou qui se sentent assez fatigué. Il est pas mal
aussi pour ceux qui rechercheraient une récupération intra training pour garder
un bon rythme tout au long de leur séance.

Ensuite, je tiens à insister qu’il ne
convient pas à n’importe quelle personne. Il convient surtout à des personnes
déjà bien documentées sur le sujet ou qui ont pris le temps de discuter avec
des professionnels de la santé pour plus d’information.

 

Ensuite merci à vous, de bien vouloir respecter
les doses prescrites. Et comme indiquer sur l’emballage, ce produit ne remplace
pas une alimentation saine et équilibrée, accompagnée d’une activité sportive.

 

Le conseil d’un professionnel de la santé
et/ou de la nutrition pourrait être tout simplement bénéfique pour profiter au
mieux des performances de ce produit. (J’en fais partie, donc posez vos
questions si besoin !)

 

Je vous remercie d’avoir pris la peine de lire
cet article ! Surtout continuer à visiter le site régulièrement ! Il
y aura encore plein de choses intéressantes sur le monde du sport et de la
nutrition.

 

Bien sportivement

 

Votre éditeur préféré, Guillaume B.

Tags:

Comments are closed