Les lipides, un ennemi redoutable !

Oui mais ça… c’était avant !
Ce temps où les lipides furent diabolisés sans ménage est révolu.

Aujourd’hui il serait temps de faire la paix avec eux…
Ne dit-on pas : « rejoint ton ennemi si tu ne peux pas le vaincre ? »
Vous seriez surpris de voir à quel point ils peuvent devenir des alliés redoutables.

Malheureusement l’évolution de notre quotidien, les industries, les mœurs…etc, au fur et à mesure des années ont modifié notre manière de vivre et particulièrement touché notre manière de nous alimenter.

Eh oui… l’apparition du raffinage du sucre, l’apparition des « fast-food », les traitements chimiques exécutés sur les bêtes d’élevage et les champs d’agriculture, la modification de nos huiles alimentaires…etc

Et ce n’est que la partie immergée de l’iceberg pour vous faire comprendre ces modifications majeures au niveau nutritionnel dont nous nous rendons pas toujours compte car certains naissent dans un monde nouveau sans avoir connu l’ancien… ou pire ! nous existons dans un monde sans vraiment le connaître.

Pour rebondir, sur cet aparté, connaissez vous donc vraiment les lipides ?

Je me ferais un plaisir de vous aider à retrouver votre chemin dans ce méli-mélo scientifique.

On définit donc un lipide vulgairement par la matière des êtres vivants.

Et oui nous sommes composés de lipides :
Hommes : 10 à 25 % de masse grasse en moyenne
Femmes : 15 à 30 % de masse grasse en moyenne

Voici une formule à titre indicatif pour calculer votre masse graisseuse : formule Deurenberg et al.

Elle tient compte de :

  1. L’indice de masse corporelle (IMC)
  2. De l’âge (en années)
  3. Du sexe (S = 0 pour la femme et S = 1 pour l’homme).

IMG = (1,2 × IMC) + (0,23 × âge) – (10,8 × S) – 5,4

IMC = Masse corporelle total en Kg / Taille en mètre au carré
= M (kg)/ [T(m)²]

Exemple concret : homme, 27 ans, 1.75 m, 84 kgs

IMC = 84/1.75² = 27.4 (environ)

IMG = (1.2* 27.4) + (0.23*27)-(10.8*1)-5.4
=32.88 + 6.21-10.8-5.4
=22.89 soit 23

Interprétation :

Femmes :
> 30 % : trop de graisse.
Hommes :
> 25 % : trop de graisse.

Cette formule ne s’applique pas à tous les adultes, elle n’est pas valable notamment pour les enfants de moins de 15 ans et les adultes de plus de 50 ans, les femmes enceintes ou qui allaitent, les personnes très musclées, les athlètes d’endurance de haut niveau, et les personnes géantes, naines ou amputées.
Maintenant nous savons calculez notre IMG mais comment l’entretenir voire l’améliorer ?

lipides

Déjà sachez qu’il existe de nombreuses sortes de lipides avec des rôles différents au sein de l’organisme,
et qu’ils ne sont pas tous bons pour la santé.
Mais ils ne sont pas non plus à supprimer de notre alimentation et nous verrons pourquoi.

Les lipides nous fournissent des vitamines liposoluble tel que :
vitamine A ==> pour la vision.
Vitamine D ==> pour aider à la fixation du calcium en particulier.
Vitamine E ==> antioxydant.
Vitamine K ==> agit sur la coagulation du sang en particulier.

Nous pouvons trouver plus précisément :

Acide gras mono insaturés ==> AGMI.
Acide gras poly insaturés ==> AGPI décomposé en Oméga 6 et oméga 3 (rapport oméga 6/3 ==> 5:1).
Acide gras saturé ==> AGS.
Acide Gras TRANS ==> AG TRANS.
CHOLESTÉROL décomposé en HDL (bon) et LDL (mauvais) cholestérol.

Les AGMI et AGPI sont à favoriser au sein d’une alimentation car leur agissement sur le corps est bénéfique.

À savoir que plus vous vous rapprochez du rapport précité plus ils seront efficaces (rapport oméga 6/3 ==> 5:1 : c’est a dire 5 unités oméga 6 pour un oméga 3).
Ils peuvent aider à mincir car ils améliorent la fonction de l’enzyme (la lipase) qui les rend utilisables par le corps et ils peuvent améliorer la disposition graisseuse au sein du corps. Leurs sources aussi bien animales que végétales.

Les AGS et les AG Trans par contre sont à surveiller mais pas à bannir ! Car il participe aussi au bon fonctionnement de l’organisme. Mais en trop grosse consommation, entraîner des troubles cardiovasculaires et autres, voire même devenir cancérigènes.
Leurs sources aussi bien animales que végétales.

Le cholestérol lui est à 80 % synthétisé par notre organisme et apporté en externe à 20 %.
Et sachez qu’en fonction de la qualité des lipides que vous ingérez vous formerez du bon ou du mauvais cholestérol.
Malgré cette querelle, nous avons besoin des deux, même si le bon doit être favorisé.
Sa source est aussi bien animale que végétale.

lipides

Pour rappel, rôles généraux des lipides :

  • Rôle énergétique en cas de manque de glycogène lors de l’effort.
  • Représente 50 % du poids sec de la membrane cellulaire.
  • Isolant thermique ( conservation de la chaleur).
  • Précurseurs hormonaux ( H. sexuelles).
  • Solvant et transporteur (vitamine A D E K).
  • Améliore la vision.
  • Améliore la digestion.
  • Aide à maigrir.
  • Meilleur répartition de la masse graisseuse.
  • Anti cancérigène.
  • Aide à mieux réfléchir.
  • Prévenir les maladies cardiovasculaire et toutes autres liés au soucis sanguin.

Maintenant vous avez les arguments pour dire, je serais en bonne santé grâce aux lipides !
Je vous l’avais dit si vous les connaissez bien, ils peuvent devenir vos alliés.

Je vous souhaite, un bon appétit et tous à vos bouteilles d’huile de colza dans vos salades !

Par Guillaume BRUNEAU, Étudiant en diététique
et pratiquant de culturisme depuis près de 11 ans

Comments are closed