importance de la psychologie dans le sport

La difficulté de l’effort amène bien souvent les athlètes non préparés à lever petit à petit le pas. Nous allons voir ce qu’est la préparation mentale et comment elle permet d’optimiser ses performances.

Qu’est ce que la préparation mentale ?

Le métier de préparateur mental n’est pas un titre officiellement reconnu. Cependant pour exercer ce métier, des connaissances sont requises et ne s’inventent pas. Ces connaissances ont pour but d’optimiser ses facultés mentales (concentration, motivation, gestion du stress) afin de réaliser les meilleures performances.

Dans le milieu de sport Raphael Nadal est un parfait exemple de mental d’acier. Comme l’a relaté RTL le tennisman a su enchainer les victoires et ceux en jouant avec des énormes ampoules aux mains ou encore Andy Murray qui a su rebondir malgré les nombreuses critiques et la pression mentale subie.

Les diplômes qui mènent à ces compétences sont bien souvent des diplômes en lien avec la psychologie et le sport. La filière STAPS (sciences et techniques des activités physiques et sportives) est donc un bon moyen d’acquérir le savoir faire pour pouvoir pratiquer ce métier.

Des écoles privées mènent aussi à ce type de poste : l’école SSCS training ou encore l’école supérieure du coaching.

Préparation mentale : les clés de la performance

En 2002, Christian Target a développé un modèle qui recense les 7 éléments nécessaires pour réaliser une bonne performance. Ces éléments sont modélisés à partir d’un bonhomme.

La base de ce bonhomme sont :

  • l’émotion : il est impératif de se mettre dans la bonne émotion pour commencer. Un footballeur qui chausse ses crampons ne doit pas encore penser à ses problèmes quotidiens.
  • l’estime de soi : votre épanouissement est une des clés de la confiance en soi. Il est donc indispensable de se poser la bonne question : est ce j’aime ce que je fais ?
  • énergie : cette base consiste à travailler sur son énergie. Améliorer votre endurance et adapter votre alimentation sont les clés de voutes de ce point.

Le buste de ce bonhomme est la motivation/ confiance. Pour pouvoir atteindre cette motivation/ confiance il va falloir d’abord avoir des bases solides c’est à dire une bonne émotion, estime de soi et énergie ainsi qu’avoir un objectif en tête. Il est très difficile de se motiver si vous n’avez pas d’objectifs que vous ne savez pas dans quelle direction vous allez.

Les bras du bonhomme sont la concentration. L’astuce du point de concentration peut être utile pour cela. Cette astuce consiste à se concentrer sur un élément déclencheur. Exemple : pour se concentrer un tennisman peut penser à bien fléchir les jambes. Cette pensée va permettre au sportif de rester concentré sur son match.

Enfin la tête du bonhomme est la communication. La communication est importante mais elle vient en dernier puisque pouvoir communiquer au mieux il est nécessaire de passer par les éléments précédents (l’émotion, l’énergie, l’estime de soi, la motivation, la concentration).

Quelques petits exercices de préparation mentale

  • Penser positif : estime de soi peut s’acquérir par des pensées positives. Pour cela l’exemple le plus repris et de ne pas penser à chat noir sur un toit. Après avoir lu cette phrase il y a de forte chance que vous ayez pensé à un chat noir sur un toit. Si on transpose le cas à la performance sportive cela veut dire qu’il ne faut pas utiliser de négation. Exemple : « je ne dois pas perdre ce match », vous allez alors penser à la défaite. Vous devez plutôt utiliser : « je dois gagner ce match ».
  • Se fixer un objectif précis et ambitieux : Un objectif a pour but de vous tirer vers le haut. Si votre objectif n’est pas assez ambitieux ou précis vous n’allez pas utiliser pleinement vos capacités. Vous pouvez réaliser l’expérience suivante au basket, fixez vous deux objectifs :
    • viser le tout milieu du cadre de la planche du panier de basket
    • viser simplement le cadre de la planche du panier de basket

Vous allez voir quand ayant comme objectif de viser le tout milieu du panier de basket vous allez viser plus souvent le cadre que si vous vous êtes simplement fixer comme objectif de viser le cadre.

Categories:

Tags:

Comments are closed